Lyfestyle·Non classé

Un brin d’espoir…

Depuis plusieurs mois, je ressentais l’envie de partager ce message d’espoir avec d’autres personnes. Je voulais mettre des mots sur un épisode douloureux et révélateur de ma vie, parce que sans le savoir les épreuves nous enseignent beaucoup sur notre personne. Je souhaitais parler de la disparition de ma mère survenue le 28 Mai 2015 et de mon attitude face à cette tragédie.

Quand on perd un être cher, sa disparition ne vous empêche pas d’y penser tous les jours. Aujourd’hui encore, il ne se passe pas un jour sans que je ne pense pas à elle et à ce que serait ma vie si elle était toujours là.
Je pense à toutes ces choses que j’aurais aimé partager avec elle et que je ne ferai jamais.
Je pense à tous ces événements de ma vie dont elle ne sera pas témoin.
Je pense à mes futurs enfants qu’elle ne connaîtra pas.                                                              Je pense à plein de choses en même temps et mon cœur est subjugué par le regret.

À l’annonce de la mort de ma mère, j’ai eu l’impression que la terre basculait dans le chaos. Le plus dur a été d’accepter cette idée que la personne que l’on aime le plus, sur  terre ne puisse plus respirer, ne puisse plus rien ressentir, ne puisse plus parler, ne puisse plus exister. Accepter que cette personne chère à notre cœur disparaisse tout simplement et ne devienne qu’un simple souvenir.

landscape-1478863943-1alicia-keys-profile-kerry-hallihan

 

 

Ce fut une période particulièrement difficile et instructive. Mon âme était confrontée pour la première fois à un chagrin immense, mon cœur était brisé. Je me suis donné du temps pour panser mes blessures et pour me faire à l’idée que la mort n’arrêtait pas l’amour, que ma mère pouvait continuer à vivre en moi.

J’ai compris que la vie avait d’autres raisons de me faire sourire.

J’ai pris conscience de mon impuissance face au destin.

J’ai appris à accepter les choses telles qu’elles se présentaient à moi.

J’ai saisi la fragilité de la vie humaine.

En dépit de tout, J’ai décidé d’avancer sans crainte vers un avenir qui m’était totalement inconnu.
Aujourd’hui, je souris en pensant à tout ce qu’on aurait pu partager, parce que pleurer ne sert plus à rien.
Chaque être humain à une mission bien précise à accomplir sur terre et celle de ma chère maman s’est terminé à 62 ans. Pourquoi ? Je n’ai pas la réponse.

alicia-stella-social

Aujourd’hui, je me surprends à apprécier la vie, malgré son absence, je me surprends à croire en un avenir radieux et rempli de fou rire.

Oui, je veux continuer à croire en la beauté de la vie.
Ne voulant pas garder ces mots qui pourraient faire du bien à quelqu’un d’autre, j’ai souhaité les mettre à l’écrit, parce que les mots sont l’une des meilleures thérapies pour l’âme.

Avec toute mon affection.

Marinette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s