Les femmes sont-elles matérialistes ?

Voilà une question qui fait couler beaucoup d’encre de nos jours.

Les hommes traitent toutes les femmes de matérialistes ou un certain type de femme plus que d’autre.  Avant de pouvoir répondre à cette question, j’aimerai avant  tout que l’on définisse la notion de matérialisme.

Qu’est-ce que cela veut dire selon le dictionnaire . Larousse nous dit que le matérialisme c’est une manière de vivre, un état d’esprit orienté vers la recherche des satisfactions matérielles, de plaisirs .

Nous voilà fixés sur la notion de matérialisme. Suite à cette définition, nous pouvons de nouveau reposer la question : « les femmes sont-elles matérialistes ? »

D’une part, il est important de rappeler que toutes les femmes n’ont pas pour seul objectif d’acquérir du matériel pour le plaisir, et que certaines attendent beaucoup plus d’une relation amoureuse. Pour une grande majorité de femmes une relation amoureuse est avant tout une fusion entre deux êtres qui s’aiment donc qui apprennent à s’apprécier, à communiquer et à construire une vie ensemble. Si vous interrogez ce type de femme, elles vous diront certainement, qu’elles attendent plus d’un homme, c’est-à-dire du respect, de la considération, de l’attention et surtout de l’amour. Nous pouvons déjà déduire que pour elles le matériel ne prime pas sur la relation. Cependant nous ne pouvons pas nier qu’aucune femme ne voudrait construire sa vie sans argent. Nous vivons dans un monde avec de vraies réalités et si vous construisez votre relation il vous faudra de l’argent pour vous installer, pour vous marier et pour avoir des enfants donc il serait plus sage de choisir un homme qui a du « potentiel « , celui qui pourra vous aider à subvenir aux besoins de la famille.

D’autre part, il existe des femmes matérialistes qui ont fait de la satisfaction matérielle leur objectif final, il est cependant important de préciser qu’il ne s’agit pas toujours de femmes sans ressources financières. De nombreuses femmes aisées sont matérialistes et ne dit-on pas que « l’argent appelle l’argent ». Mettez-vous deux secondes à la place d’une femme qui a trimé pour bâtir son empire ou qui a toujours grandi dans l’opulence, devrait-elle se marier à un homme qui n’a pas un sou juste par amour ? Les hommes riches se marient-ils souvent avec des femmes pauvres ? Il y en que très peu. Vous savez la richesse est quelque chose de délicat, plus on en a, plus on en veut. Je comprends parfaitement une femme habitué à un certain style de vie qui n’est pas prête à baisser ses standards par amour. C’est un sentiment logique. Sincèrement, nous voulons toutes d’un homme capable de satisfaire nos envies, un homme à la hauteur et cela même quand nous gagnons notre propre argent, c’est toujours avec plus de fierté que nous montrons le cadeau de notre homme à nos amies.

En dehors des femmes aisées, nous avons des femmes aux revenus modestes qui rêvent de gloire et de grandeur mais dont l’unique potentiel reste leur beauté ou leur corps, voilà le type de matérialiste qui se fait incendier au quotidien, celles sur lesquelles on crache car elles n’ont aucun scrupule. Mais connait-on son histoire ? Peut-on reprocher à une femme qui a manqué de tout dans son enfance de rêver d’insouciance matériel ? De rêver de strass et de paillettes ? N’est-ce pas ce que les contes de disney nous ont montré pendant toute notre enfance.Cendrillon n’a t-elle pas épousé un prince et n’est-elle pas partie vivre dans un palais ? Pourquoi reprocher ça à une femme de suivre la lumière ? Je vous l’accorde les méthodes ne sont pas toujours bonnes et comme vous le savez déjà pour moi le travail est plus important que tout, donc si je peux me permettre de donner un conseil  à une femme matérialiste, ce serait : Donne toi les moyens d’atteindre tes objectifs en développant tes talents pour générer des revenus et devenir la princesse que tu envisages de devenir. Le mariage n’est ni un métier, ni une fin en soi et peu importe ta beauté, la réussite d’une union est avant tout basé sur l’amour.

Ma réponse à cette question est simple, tout le monde est un peu matérialiste homme et femme confondu. Certains plus que d’autres mais nous le sommes tous. J’achète des livres pour le plaisir j’adore ça , j’aime les cadeau et je pense que mon homme doit m’en offrir. La raison pour laquelle les femmes sont plus taxés de matérialisme c’est dû au fait qu’elles aiment plus les belles choses que les hommes. Nous sommes plus sensibles à la convoitise, un nouveau sac, des nouvelles chaussures, des nouveaux bijoux. Nous aimons tout ce qui brille. Nous sommes les premières à parler du shopping comme d’une thérapie tout simplement parce que l’accumulation des choses ne nous gène pas. Il est cependant important de souligner que l’unique raison pour laquelle, le matérialime est associé à la relation amoureuse vient du fait que, jadis les hommes étaient les seuls à travailler donc ils étaient les seuls détenteur du pouvoir d’achat d’où l’habitude des femmes de se tourner vers les hommes pour leurs besoins. Cela est resté dans les moeurs. Et aujourd’hui avec l’émancipation des femmes, elles sont devenue plus exigeantes et souhaitent avoir des hommes à la hauteur de leurs ambitions. L’argent ne fait pas tout mais il constitue une bonne sécurité, sans argent il est difficile de mener une vie convenable. Avant de traiter les femmes de matérialistes apprenez chers messieurs à analyser une femme pour savoir ce qui est le plus important pour elle, parce que je trouve que beaucoup d’hommes abusent de la notion de matérialisme.

La société de consommation a malheureusement tendance à nous faire oublier la valeur humaine. Aujourd’hui pas mal de femmes de mon entourage parlent des acquis d’un homme avant de me parler de ses valeurs ou encore de sa personnalité car avant de vivre avec un portefeuille nous vivons avec une personne faite de chaire et de sang. Le matériel ne doit jamais être une priorité mais plutôt un complément qui embellie nos vies.  Je m’interroge quand même sur une chose: « les femmes ne sont elles pas devenuent matérialiste parce que les hommes ont pris l’habitude de nous séduire en nous offrant de belles choses ? Je termine sur cette question ouverte, pour laisser à chacun la liberté de s’exprimer sur le sujet.

Bisous

Marinette

Au secours, j’ai peur d’accoucher !

Le 14 mai 2018 j’ai donné naissance à une magnifique petite fille, et avant d’en arriver là, je suis passée par une phobie de l’accouchement pendant de longues années.

Le simple fait de regarder une scène d’accouchement dans un film me terrorisait, alors je ne vous parle pas des récits de mes proches sur leurs accouchements respectifs.

Bref je vivais ma condition de femme telle une condamnation. Une chose est certaine : j’avais peur de souffrir.

En observant mon entourage, j’ai pu constater que plusieurs femmes avaient cette même peur bleue de l’accouchement, surtout lors d’une première grossesse, ce qui est tout à fait compréhensible.

Après avoir surmonté tant bien que mal ma phobie, j’ai pensé partager mes petits conseils avec vous.

Comment surmonter cette fameuse peur d’accoucher?

1. Acceptez la douleur

Autant vous le dire tout de suite, un accouchement c’est douloureux. Comment ? A quel point ? Je ne saurais vous le dire.

Ce qui amplifie la peur d’accoucher c’est le rapport à la douleur, vous avez peur d’avoir mal (ce qui est parfaitement compréhensible). Par conséquent  vous torturez votre esprit avec des scénarios d’accouchements fantasmagoriques.

Pour apprivoiser cette hantise, il vous faut accepter dans votre esprit cette douleur imaginaire qui vous terrorise. Acceptez l’idée de souffrir. Acceptez que donner la vie n’est pas de tout repos. Acceptez que c’est un mal pour un bien. Acceptez que cela ne durera pas éternellement . Oui je sais c’est plus facile à dire qu’à faire.

Néanmoins, j’ai bien peur que vous n’ayez pas le choix, que nous n’ayons pas le choix en tant que femme. Toutefois, le rapport à la douleur est très relatif, ce qui est atroce pour l’une pourra être supportable pour une autre. Votre amie, soeur ou collègue peut avoir souffert le martyr pour un acte qui à votre tour passera presque inaperçu. Vos sensations seront propres à votre personne.

2. Chaque accouchement est unique

D’après ma propre expérience, lors de sa première grossesse on baigne dans l’inconnu, on cogite, on s’interroge et au final on finit par à aller chercher des informations sur internet. Malheureusement aujourd’hui internet regorge de bonnes et de mauvaises informations. On se retrouve rapidement épouvanté par des récits d’accouchements catastrophiques. J’aimerai rassurer toutes les femmes et futures mamans qui me lisent : j’en ai lu des témoignages bons et moins bons sur l’accouchement et je peux vous garantir d’une chose : votre accouchement ne ressemblera en rien à tout ce que vous aurez lu et entendu. Votre accouchement sera unique. Vous savez pourquoi ? Parce que cet événement est une affaire de ressenti.

À acte égal sur plusieurs femmes, les ressenties et impressions seront différentes. Personne ne pourra prédire avec exactitude le déroulement de votre accouchement, pas même le corps médical, ils auront une trame générale mais pas dans les moindres détails.

3. Cultivez des pensées positives

Au milieu de toute cette peur, les femmes oublient souvent le plus important : le corps de la femme est fait, programmé, structuré pour donner la vie. Faites confiance en la nature. Vous êtes prédisposées pour accoucher. Vous l’avez au fond de vous, c’est inscrit dans votre ADN. Les femmes accouchent depuis des millénaires et elles se portent bien. La preuve personne n’y a vraiment renoncé lol.

Ne laissez pas la peur gâcher ce merveilleux moment,ce miracle qui se produit en vous. Ne vous focalisez pas toujours sur certains diagnostiques alarmants, l’expérience à prouvé que certains accouchements réservent parfois  de merveilleuses surprises. Gardez un esprit positif, un bébé en siège peut se retourner au dernier moment, un accouchement prévu en déclenchement peu parfois arrivé de façon naturelle, une césarienne d’urgence peut se transformer en un accouchement par voie naturelle ( là je vous parle de mon expérience personnelle, j’ai accouché par voie basse dans un bloc opératoire), etc… Entretenez des pensées positives, elles favoriseront un accouchement réussi.

4. Faites confiance au corps médical

Après des mois et des mois à vous retourner dans votre lit à vous imaginer les pires scénarios d’accouchements possibles, le jour-J est enfin arrivé.

« Don’t panic  » ( ça sonne mieux en anglais lol)

La peur peut sérieusement compliquer un accouchement qui avait toutes les chances de bien se passer. Éliminez la peur de votre esprit et un petit secret concentrez-vous sur la rencontre imminente avec votre bébé. Le mieux à faire serait de rester à l’écoute du personnel soignant. Et à propos de cette fameuse douleur tant redoutée, il existe heureusement plusieurs moyens de la soulager dont la péridurale (Que Dieu bénisse l’inventeur de la péridurale lol). Un accouchement c’est un travail d’équipe entre vous et le personnel soignant qui vous donnera toutes les clés pour réussir. Il serait préférable que vous soyez attentives et à l’écoute des instructions, tout en profitant au maximum du moment unique et exceptionnel que vous êtes en train de vivre. Vous vous rendrez compte plusieurs années plus tard que c’était surement l’un des plus beaux jours de votre existence.

Enfin, n’hésitez pas à vous confier à des personnes bienveillantes qui sauront vous rassurer. Si vous en ressentez l’envie posez toutes les questions possibles à votre sage-femme ou à votre gynécologue. Faites part de vos craintes sans tabou. N’ayez surtout pas peur de poser des questions idiotes lors de vos cours de préparation à l’accouchement. Si vous êtes croyante, confiez-vous à Dieu.

Ce que je peux rajouter pour conclure c’est que la peur de l’accouchement est semblable à celle d’un examen, une fois que vous y serez, vous n’y penserez plus. Vous serez dans l’action, vous serez en première ligne et vous jouerez votre rôle à la perfection. Et après avoir fourni les efforts nécessaires vous aurez enfin votre bébé dans les bras et toutes les peines du monde n’auront plus aucune importance.

Donnez la vie c’est beau, ne l’oubliez pas.

Quel est le secret des couples qui durent ?

On est souvent admiratif des couples qui durent, mais connaissons nous la recette du bonheur? Je me suis posée et reposée la question, j’ai lu et relu des articles et des livres , mais je ne trouve pas la recette miracle.

Avouez que vous vous êtes également posé la question, ce serait plus sympa, je me sentirai moins seule.

Un soir, je me suis réellement posée la question: « mais quel est le secret des couples qui durent 15 ans, 20 ans, 30 ans, et plus ?

Comment font-ils pour s’aimer à l’infini ?

Comment font-ils pour ne pas se lasser ?

Quelles sont leurs méthodes pour surmonter les obstacles à deux ?

J’ai réfléchi un instant et la réponse m’est venue après plusieurs analyses :

Aimer est une décision comme beaucoup de choses dans la vie.

Avoir une union qui dure semble si difficile de nos jours, parce que nous faisons partie d’une époque où tout va vite, ou l’on consomme et l’on jette sans prendre le temps de savourer.

Nous n’avons plus aucune patience, nous sommes une génération qui aspire uniquement au meilleur et non au pire, malheureusement ou heureusement dans toute relation, il y’a des hauts et des bas.  Pour pérénniser le couple, il faut apprendre à surmonter les épreuves de la vie ensemble et à respecter l’engagement scellé avec son ou sa partenaire.

Voilà l’un des secrets de la longévité du couple: la décision.

Vous me répondrez sûrement mais la décision seule ne suffit pas il faut des sentiments. Bien sûr que les sentiments sont indispensables, toutefois avoir des sentiments pour une personne qui nous plait est une chose que nous savons très bien faire.

Mais le problème survient au moment de consolider ces sentiments sur la durée, une fois que l’euphorie amoureuse c’est estompé.

Aimer est un sentiment primordial dans sa vie de couple, encore faut-il pouvoir entretenir et garder cette flamme sur la durée.

Vous conviendrez avec moi que cela n’est pas facile. Mais chaque couple est libre de créer un équilibre selon ses besoins afin de raviver la flamme et faire perdurer son union. Cependant, je constate qu’il n’y a pas de recette miracle qui pourrait s’appliquer à tous étant donné nos différences.

La réponse à cette question se trouve en chacun de vous. Regardez votre partenaire et décidez ensemble que peu importe les tracas du quotidien, les épreuves de la vie, vous serez toujours là et que vous ferez toujours en sorte de faire perdurer votre amour.

Avec toute mon affection.

Marinette

5 Séries TV à découvrir cet été.

Il fait beau, c’est l’été et vous êtes peut-être déjà en vacances. Pour certains, c’est l’occasion de se reposer, de passer du bon temps en famille ou tout simplement de profiter pour découvrir de nouvelles séries.

Je suis une grande fan de séries télé, que je préfère largement aux films. Je trouve que regarder une série c’est comme lire un gros livre, vous avez un fil conducteur qui vous tient en haleine pendant des semaines, des mois voir une année entière. Vous l’aurez compris, quand j’apprécie une histoire je ne veux pas qu’elle s’arrête de si tôt.

Cette année, comme toutes les autres d’ailleurs, j’ai découvert de nouvelles séries (merci Netflix !) que j’ai plus ou moins aimé. Aujourd’hui, il est plutôt question de vous parler de celles qui m’ont le plus marquées, celles qui m’ont fait trépider d’impatience.

Je commence par la découverte la plus marquante de l’année.

 

1.The Handmaids Tale  ou la servante écarlate

img_5891

Cette série hors du commun n’a rien à voir avec tout ce que vous connaissez. La Servante écarlate est une adaptation du roman éponyme de Margaret Atwood.  L’histoire nous brosse un tableau dystopique des Etats-Unis où une secte politico-réligieuse protestante prend le pouvoir et va faire appliquer les fondements de la Bible. Les Etats-Unis deviennent un état totalitaire où les femmes perdent tous leurs droits dans la société et sont cantonnées à des rôles bien précis (épouses, servantes et marthas). Les hommes dirigent seuls et décident pour tous.  Autant vous dire tout de suite que regarder cette série quand on est une femme vous marquera à tout jamais. Je regrette sincèrement de ne pas avoir découvert le livre avant de débuter la série. C’est une série qui soulève énormément de problématiques,religieuses, féministes et sociétales. L’atmosphère de cette série est oppressante, mais telle une drogue on ne peut pas l’abandonner, on s’y accroche et on espère une fin heureuse.

 

2. La Casa de Papel

img_5895

Vous avez forcément entendu parler de cette série évènement. J’ai mis tellement de temps à me décider à cliquer sur « regarder  » sur Netflix et je peux vous dire que je regrette. J’aurais dû le faire bien avant car cette série m’a tenu en haleine comme aucune autre ne l’avait fait depuis longtemps. Sachant qu’elle ne rentre pas vraiment dans la case des séries que j’affectionne d’habitude, cependant j’ai été agréablement surprise par le scénario et les jeux de rôles. La Casa de Papel raconte l’histoire d’un braquage parfaitement ficelé par un homme d’une intelligence incroyable nommé le professeur. Comment se passe la braquage et comment il se termine ? Je vous invite tout simplement à le découvrir en regardant la série disponible sur Netflix.

 

3. The Crown

img_5890

God save the Queen! Cette magnifique série américano-britannique vous fera aimer la Reine d’Angleterre Elisabeth II. Si comme moi, vous aimez les séries historiques, je peux vous garantir qu’elle est faite pour vous. Le scénario est parfait, on trouve de la romance, des drames familiaux et politiques, sans oublier pleins d’évènements historiques (guerres mondiales, vague d’indépendance des pays africains, etc…).Quoi de mieux pour parfaire sa culture générale en prenant du bon temps. The Crown nous dévoile une Reine Elisabeth II humaine et chaleureuse; on y découvre une épouse, une mère de famille et une soeur aimante, contrairement à l’image froide que nous voyons en permanence dans les médias. Pourquoi Elisabeth II est-elle devenue reine si jeune ? Comment le Prince Philippe a t-il fait pour vivre dans l’ombre de son épouse ?  Toutes les réponses sont dans la série, que je vous invite à regarder sans modération. Les premiers épisodes sont un tant soit peu ennuyeux, toutefois accrochez-vous bien, vous m’en direz des nouvelles. Les deux premières saisons sont disponibles sur Netflix. N’attendez plus courez vite découvrir cette petite pépite.

 

4. Narcos

img_5892

Ah la la Pablo Escobar ou comment faire d’un baron de la drogue un héros. Narcos comme son nom l’indique raconte l’histoire réelle des différents cartels de la drogue en colombien dont celui du célèbre Pablo Escobar. Pendant la première saison vous êtes plongé dans le quotidien de Pablo Escobar, dans son business et dans sa vie familiale. Les plus grands cartels de Colombie n’auront plus de secret pour vous. Toutefois, la série possède des séquences très violentes car qui dit drogue dit forcément crimes, tortures et j’en passe. Au fil des épisodes on se laisse transporter par les belles mélodies sud américaines . Un petit bijou à découvrir.

 

5. Queen Sugar

Queen-Sugar-Official-Poster-2016-e1482497909582

Queen Sugar est une série afro-américaine créée par Ava Duvernay et Oprah Winfrey, deux femmes que j’admire énormément. Cette série est une adaptation du roman du même nom de Natalie Baszile. L’histoire se déroule principalement en Louisianne où trois frères et soeurs héritent d’une ferme de canne à sucre et doivent faire face ensemble pour conserver cet héritage familial. Ce que j’apprécie particulièrement dans cette série c’est la prise de position des créatrices faces aux problèmes de racisme que rencontrent les afro-américains: les violences policières, la répartition des terres et des richesses, etc… Au fil des épisodes on perçoit une réelle volonté de la part d’Ava Duvernay de défendre les droits des noirs américains.  Queen Sugar est une série à voir absolument et je vous garantie que vous allez vous prendre d’affection pour la magnifique famille Bordelon.

Voilà ces cinq séries que je tenais à vous faire découvrir pour ces vacances. Si je m’écoutais je pourrais vous parler en long et en large de plusieurs séries que j’apprécie, néanmoins  celles-ci valent vraiment le détour. Si jamais vous souhaitez échanger sur ces différentes séries avec moi, je reste disponible sur mes réseaux sociaux Instagram, Facebook et Twitter.

Bon divertissement et bonnes vacances !!!

 

Shonda Rhimes : une maman ordinaire

Il y a quelques mois de cela, j’ai fait l’acquisition du livre de Shonda Rhimes : L’année du OUI. La raison pour laquelle j’ai décidé de le lire part tout simplement du fait que je voue une réelle admiration aux femmes qui réussissent dans leur domaine, elles m’inspirent énormément.

Petit rappel pour ceux qui ne savent absolument pas qui est Shonda Rhimes, c’est une célèbre scénariste et producteur de séries américaines dont : Grey’s anatomy, Scandal et How to get away with murder. Autant vous le dire tout de suite, je suis fan des trois séries que je regarde religieusement, donc il était prévisible que je m’intéresse à ce livre.

L’année du OUI retrace avec brio une année particulière de l’auteure qui décide de braver ses plus grandes peurs afin de pouvoir vivre la vie qu’elle pense mériter. Chaque chapitre annonce une nouvelle décision : Oui à mon corps, oui à la personne que je suis, oui je veux me lâcher en dansant, etc…

Comme vous pouvez l’imaginer, il s’agit d’un récit personnel et en quelque sorte intime : l’auteure nous fait des confidences. On a l’impression de mieux la connaître et d’être plus proche d’elle.

Néanmoins, au delà de tout ce récit, la chose la plus marquante pour moi c’est de vivre le regard qu’elle pose sur son rôle de working mum. Et je suis sûre et certaine que ce sujet représente un réel défi pour toutes les femmes : comment concilier travail et vie de famille ? Comment réussir sa carrière tout étant une bonne mère?

J’ai été agréablement surprise par la franchise dont fait preuve l’auteure dans ce livre. Shonda Rhimes est une maman comme une autre et sa réussite ne fait pas d’elle une femme au dessus des autres, bien au contraire. Je vous laisse le soin de le découvrir au travers de ce petit passage que j’ai recueilli :

En tant que femme qui a réussi et mère célibataire de trois enfants à qui l’on demande sans arrêt « comment fais-tu tout ça ? », pour une fois, je vais répondre à cette question en toute sincérité. (…)

Voici la réponse : je ne fais pas tout ça.

Chaque fois que vous me voyez réussir dans un aspect de ma vie, ça signifie presque assurément que j’échoue dans un autre aspect de ma vie.

Si j’assure sur un scénario de Scandal au travail, je suis sans doute en train de rater le bain et les histoires du soir à la maison. Si je suis chez moi en train de confectionner les déguisements de mes enfants pour Halloween, je fais probablement passer à la trappe un scénario que j’étais censée réécrire. (…) C’est le pacte faustien qu’on est forcée de conclure avec le diable quand on est une femme active importante qui est également une mère importante.

En dehors de son rôle de maman Shonda Rhimes est un bon coach, L’année du oui est une ode à la prise de décision pour soi, pour son bien-être, pour l’amélioration de sa qualité de vie et pour un changement de mentalité. A travers cette lecture nous sommes les témoins privilégiés d’une belle transformation .

Le bonheur consiste à vivre comme vous en avez besoin, comme vous le voulez. Comme vous l’indique votre voix intérieure. Le bonheur consiste à être celui ou celle que vous êtes vraiment et non pas celui ou celle que vous pensez devoir être.

Un livre à lire et à relire si besoin.

Publicités

Décide d’être une femme indépendante.

Coucou,

Aujourd’hui je souhaiterai aborder avec toi un thème qui me tient particulièrement à cœur : l’importance d’être indépendante financièrement quand on est une femme.

Je suis issue d’une famille monoparentale, j’ai été élevée par ma mère suite à la mort de mon père. Ma mère s’est occupée de trois enfants sans aucun autre soutien financier que son propre salaire. Dieu merci , elle avait fait des études et travaillait dans une grande entreprise de la place. La vie de ma mère a été un modèle pour moi et je n’ai jamais conçu la vie d’une femme autrement que de façon indépendante financièrement.

Il est important de préciser que ce message ne s’adresse pas à toutes les femmes mais uniquement à celles qui désirent prendre leur destin en main pour être indépendante financièrement. Je respecte le fait qu’il puisse exister des femmes entièrement dépendantes de leurs époux, chacune est libre de faire ses propres choix. Pour ma part la question ne se pose pas et je vais t’expliquer pourquoi ? Poursuivre la lecture de « Décide d’être une femme indépendante. »

Ma conviction féministe

Si vous avez vu ma publication récente sur Instagram , vous êtes donc au courant de ma lecture en cours qui n’est autre que le livre de Chimamanda Ngozi Adichie qui s’intitule Chère Ijeawele ou un manifeste pour une éducation féministe.

En répondant à son amie Ijeawele, Chimamanda précise qu’elle n’a pas de règles préétablies concernant le féminisme, néanmoins elle se sert de 2 outils pour définir ses principes.

Pour ma part, je me suis penché sur le premier outil.

Ce premier outil est un postulat de base c’est-à-dire une conviction ferme et inébranlable sur laquelle nous fondons notre principe du féminisme.

J’ai réfléchis à cette question pendant ma lecture : quel est mon postulat de base en matière de féminisme ?

Ma conviction ferme et inébranlable est qu’être une femme n’est pas une limite à l’accomplissement de mes rêves.

Je n’ai jamais pensé que mon genre pouvait me fermer les portes de certains horizons.

Je suis certaine que les différents événements survenant dans ma vie de femme tel que le mariage ou la maternité ne seront pas des raisons de m’arrêter, mais plutôt un nouvel élan pour poursuivre mes objectifs.

Cependant avant de parvenir à cette idéologie, il y a eu en amont un travail de base effectué par mon éducation familiale,par mes propres expériences et mon parcours.

Je reste persuadé que nos parents jouent un grand rôle dans le fondement de nos convictions et dans notre façon de percevoir les rôles attribués à chacun dans la société.

Il revient donc à la responsabilité de chacun d’inculquer des valeurs d’égalité à ses enfants, fille comme garçon.

De faire comprendre très tôt à ces futurs adultes que notre genre ne nous définit pas, que nous pouvons tout accomplir.

Il est important que cette notion de limite imaginaire du genre disparaisse pour laisser la place à la liberté .

Bonne journée de lutte pour les droits des femmes!